Ludmilla Dabo – Jeune Théâtre Laboratoire Européen

du 22 au 31 août 2016

« My body is a cage »

S’intéresser a l’épuisement du corps féminin en scène et en société, a ses différentes manifestations.

Mettre en relief l’existence d’une pression sociale qui n’épargne pas le spectacle vivant, qui ne cesse de s’accroître, d’affaiblir et de transformer nos identités, nos quotidiens, nos perspectives d’avenir qui touche (presqu’en première ligne) le féminin.
Convoquer nos modèles idéaux de femmes, nos icônes contemporaines, qu’ont les aime ou non.
Etre nourrie par des sources féminines, réelles ou fictionnées, issue du théâtre, du cinéma, de la photo, de la peinture, de la musique, de la littérature, de la politique…
Traverser par des chants et des danses les notions de fatigue, de fragilité, de peur, de lenteur, de blessure, d’enfermement pour y lire autre chose que la défaillance.
De nos témoignages, de nos questionnements, célébrer.
De nos rêves et cauchemars puissants ou douloureux a porter inventer un show, une performance fantasque, un concert- spectacle autour de notre identité féminine, fragilisante, fragilisée. En recherche d’émancipation perpétuelle.
Construire un songe éveillé. Construire le récit de luttes « xx » du quotidien et de la scène, voila ce a quoi « my body is a cage » aspire.